<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=129191384451836&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">
Publié par Ambre ● 6/12/18

Comment détruire votre référencement local ?

Votre nouvelle mission est d’améliorer la visibilité web du réseau de points de vente de votre entreprise, mais vos connaissances en SEO local sont limitées. Vous vous dites que ça va nécessiter tout un travail de recherche et de veille et.. ça ne vous fait pas vraiment rêver ! Ça tombe bien, dans cet article nous vous donnons 6 conseils simples à appliquer pour que le dossier “référencement local” vous soit instantanément et définitivement confisqué ! Bonne lecture ;)

Ne ciblez pas plusieurs sites web pour référencer les établissements

Ne perdez pas de temps à rechercher divers médias sur lesquels enregistrer les points de vente. Et si vous les voyez déjà répertoriés sur d’autres sites, ne mettez pas leurs infos à jour. C’est un bon point car les internautes auront difficile à vous trouver ou seront mal informés !

Il est aussi vivement recommandé d’éviter les plateformes comme Facebook, Waze (oui oui.. les GPS aussi sont concernés) qui sont trop populaires pour prendre le risque d’y inscrire vos établissements. Ciblez plutôt un annuaire en ligne où peu de données sur vos points de vente pourront être éditées.

Important :
Ne faites surtout rien avec Google My Business où vos établissements pourraient être exposés en tête des résultats du moteur de recherche n°1. Merci le Pack Local de Google..

Nouveau call-to-action

Ne mettez pas à jour les infos identitaires des établissements

Il s’agit du nom et de l’adresse du point de vente, de ses heures d’ouverture ou de ses heures d’ouverture exceptionnelles en cas de jour férié, de son numéro de téléphone et du lien vers sa page web officielle.

Dans la mesure du possible, oui car malheureusement certains champs ne sont pas facultatifs, n’indiquez aucune de ces infos ou alors affichez des infos erronées. Par exemple, si l’adresse est incorrecte les clients pourraient se retrouver dans la rue d’un établissement concurrent. Encore mieux, si les horaires d’ouverture sont mauvaises, ils pourraient se retrouver devant les portes fermées après avoir marché 15 minutes sous une pluie battante !

N’oubliez jamais : détruire votre SEO local, c’est aussi détruire la confiance que les clients et les consommateurs ont vis-à-vis de vos points de vente !

Négligez le contenu local

Photos du point de vente, publication d’une nouvelle, moyens de paiement autorisés.. sont autant d’exemples de contenus qu’on peut trouver sur une fiche d’établissement.

Généralement c’est sur les médias sociaux que l’on trouve le plus de fonctionnalités et champs permettant d’afficher ce type de données. Donc si vous avez bien suivi le conseil n°1, vous ne devriez pas avoir beaucoup à faire pour détruire le contenu local. Dans le cas contraire voici quelques astuces :

  • Importer des photos ou des vidéos dévalorisantes pour le point de vente. Pour un magasin, vous pouvez capturer des étalages mal rangés ou vides. Pour un restaurant, affichez des endroits où l’hygiène laisse à désirer. Ou encore pour des établissements de type agence ou plus orientés sur le service et le conseil, publiez une photo d’équipe politiquement incorrecte (pas de sourire, mauvaise posture, air arrogant, teint blafard d’un lendemain de cuite..). Bref, faites-vous plaisir !

  • Communiquer des offres ou des promotions qui ne sont plus d’actualité. Si vous êtes sur des médias comme Facebook ou Google My Business avec ses Google Posts, vous pourrez facilement en publier.

Ne répondez pas aux avis clients

Aujourd’hui, qui ne vérifie pas les notes et commentaires déposés sur la page d’un restaurant, d’un hôtel, d’un magasin avant de s’y rendre pour la première fois ? Un aventurier ? Sans aucun doute !

Pour casser votre image, vous avez donc deux solutions, soit vous n’y répondez pas, soit vous y répondez mal. La première est un excellent moyen de faire comprendre aux clients (satisfaits ou non) que vous êtes complètement indifférent à leurs commentaires. Et si vous préférez la deuxième solution, il faudra faire jouer votre imagination.

Exemple : Un client a eu une très mauvaise expérience avec un vendeur en magasin et le signale dans un commentaire. Et comme ce client croit qu’il est roi (oui.. c’est désolant mais ça existe encore), il s’attend probablement à recevoir des excuses et peut-être même une invitation à tenter à nouveau l’expérience. Au lieu de cela, répondez-lui sèchement que ce qu’il dit n’est que pure invention et que le personnel a toujours raison. Effet garanti :D

Négligez votre Store Locator

Le Store Locator est l’outil placé sur le site Internet d’une entreprise qui permet de localiser ses établissements à proximité. On peut notamment le reconnaître par sa carte interactive couverte de repères (les points de vente). Le problème c’est qu’il y a encore beaucoup d’internautes qui l’utilisent lors de leurs recherches locales. La conversion (visite en point de vente) est même meilleure depuis un Store Locator que depuis un média externe..

Voici donc les principaux conseils pour anéantir votre Store Locator :

Ne créez pas de pages locales :
En effet, un Store Locator lorsqu’il est bien construit est constitué d’une carte interactive menant vers les pages web de vos établissements. Donc, faites en sorte qu’aucun point de vente n’ait sa propre URL (page web).

N’indiquez pas la totalité des NAP au niveau des repères de la carte :
NAP pour Name, Address, Phone number.

Oubliez les appels à l’action :
La possibilité de générer l’itinéraire vers un point de vente ou encore de l’appeler, depuis la carte ou depuis sa page locale, n’est pas recommandé si vous voulez obtenir une mauvaise conversion web-to-store.

Rendez son accès difficile :
Supprimez l’accès au localisateur de points de vente depuis le menu principal.

Prévoyez uniquement un affichage Desktop..
Ça rendra terriblement mal sur mobile !

L’ultime conseil : Ne suivez pas l’évolution du Local Search, ça pourrait vous donner de bonnes idées

Oui.. parce que la recherche locale devient de plus en plus vocale, mais on s’en fout ;)

 


 En vérité…

Vous l’avez compris, si vous souhaitez améliorer la visibilité locale de votre enseigne ou de votre réseau de points de vente sur le web, ne suivez pas ces conseils !

Dans notre livre blanc “Le Guide du Référencement Local”, découvrez ou re-découvrez pourquoi vous devez être correctement référencé et exposé sur Internet, et comment orienter les utilisateurs avec assurance vers vos magasins, restaurants, agences ou tout autre type de point de vente.

Nouveau call-to-action

Tags: Référencement local, Livre blanc/Étude de cas

Commentaires