<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=129191384451836&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">
Demander une démo

Durant le mois de novembre des pics de positionnement ont été constatés au niveau de la recherche locale Google, en corrélation avec des mises à jour de l’algorithme plusieurs fois “annulées”.

La notion de “pertinence” et la compréhension des recherches utilisateurs semblent être l’objet de ces différentes mises à jour destinées à optimiser le ranking des commerces et établissements dans les résultats locaux (Google Maps y compris).

Du côté de Google rien n’a été officiellement confirmé, seulement la recommandation habituelle de soigner le contenu dans le cadre de mises à jour hebdomadaires. Cependant, on a pas vu autant de changements radicaux depuis l’algorithme Possum, en 2016, qui était une énorme transition sur la façon dont Google appréhendait la proximité.

Des optimisations reflétées par des reporting sur le positionnement en dents de scie depuis le début du mois et qui semblent se stabiliser depuis la semaine dernière :

source : https://www.brightlocal.com

Comme dit plus haut, Google semble vouloir mieux comprendre un plus large ensemble de requêtes pour une même entreprise, notamment pour les mots-clés dédiés aux catégories Google My Business, lesquelles donnent plus de précision sur des activités et/ou services complémentaires.

Choisir telle ou telle catégorie est un peu à double tranchant pour le référencement des fiches My Business, dans le sens où la catégorie dite “principale” impacte plus fortement le classement que les catégories supplémentaires.

Du moins c’était le cas jusqu’à maintenant. Il se pourrait que cette logique bascule. En effet, durant la période d’instabilité observée ce mois-ci, des modifications ont été observées à ce niveau : certaines pages locales, auparavant mal classées sur des termes présents dans leurs catégories secondaires (et autres champs), se voient remonter dans les résultats.

Exemple d’amélioration du ranking local d’une entreprise sur des mots-clés ne représentant pas sa catégorie principale mais suffisamment présents ailleurs sur la fiche.

source : https://searchengineland.com

Il a même été observé que beaucoup de fiches ayant optimisé leur catégorie principale ont été reléguées au second plan, notamment au bénéfice de ces autres pages nouvellement mis en avant.

Aperçu de la baisse généralisée du ranking durant la période d’instabilité pour des emplacements dans un rayon défini.

source : https://www.placesscout.com

Il est donc recommandé de suivre de près ces changements et de faire le point lorsque les résultats seront plus stables.

Les informations relayées ici proviennent d’analyses de fiches d’établissement situés aux Etats-Unis, bien que plusieurs référenceurs en France s'inquiètent de voir leurs sites perdre des positions au niveau de la recherche classique.

 

contact

ou contactez-nous !

Ambre

Par Ambre